Le Qi

La question de la définition du Qi est essentielle pour la compréhension de la pensée asiatique, mais reste relativement ardue de prime abord pour nous autres Occidentaux.En effet la notion de Qi diffusée chez nous sous la traduction de « souffle » ou d'« énergie » définit, dans la pensée asiatique, le tissu même de l'univers qui nous entoure et nous constitue.C'est à dire que la matière n'est qu'un « souffle », de l'énergie, condensée en une forme particulière.

 Depuis des millénaires cette assertion est un concept admis par les diverses traditions asiatiques, mais depuis quelques années seulement, grâce à l'avancée de la physique quantique, c'est également un fait reconnu par la communauté scientifique mondiale.

Au niveau des particules constituant la matière, il n'y a en effet que quelques éléments primordiaux qui interagissent sous l'effet de forces élémentaires (telles que la gravitation et l'électromagnétisme) pour se regrouper en protons, neutrons et autres particules constitutives des atomes, qui eux-mêmes vont donner les molécules, les cellules, bref toute le matière et la vie telles que nous les connaissons.Il ne s'agit donc plus d'une croyance mais d'un fait.

L'énergie, le Qi, constitue, dans un éventail infini de formes, toute la matière, toutes les ondes et toutes les interactions physiques ou chimiques qui créent notre univers et toutes ses transformations, car l'énergie n'est pas statique mais toujours en mouvement, changeant de forme constamment à des vitesses variables couvrant toute l'échelle des durées que nous connaissons. Bref , tout est énergie, l'énergie est tout.

 De ce fait nous mêmes, avec notre corps mais aussi nos pensées et nos émotions, sommes de l'énergie. Une énergie à divers niveaux de condensation.Comme l'eau qui peut être glace, liquide ou vapeur tout en restant la même dans sa nature fondamentale, l'énergie prend différentes formes tout en conservant son essence. C'est justement le fait que l'énergie soit tout, qui a permis l'émergence dans ces cultures de médecines dites globales ou holistiques. Si mon énergie s'affaiblit ou est perturbée par des émotions des aliments ou autre chose, et que mon corps tombe malade, il existe plusieurs façons de rétablir l'équilibre et de le maintenir par la suite.

     Il y a la voie de la médecine et du soin, avec la pratique du massage sur certains points ( Shiatsu ou acupuncture) et l'utilisation de plantes thérapeutiques, mais aussi d'une alimentation particulière. Il y aussi la possibilité de rétablir l'équilibre par une pratique corporelle (tels que le Qi Gong ou le Tai Chi Chuan) ou/et de la méditation pour apaiser les émotions et le mental. On pourra aussi agir sur l'environnement de l'individu soit dans sa maison ou son lieu de vie (avec le Feng Shui),soit en lui conseillant certaines activités à pratiquer dans un environnement spécifique (comme de la natation ou des marches en forêt,ou encore de la poterie), ou encore à un moment spécifique de la journée ou de l'année (Chaque saison ayant une nature particulière, vient nourrir un aspect particulier de mon être, de mon énergie). Le but de ces différentes approches est de permettre à l'individu qui manque d'une certaine nature d'énergie d'aller la chercher à l'extérieur de lui même, soit en la mangeant, en la respirant ou encore en étant en contact direct avec elle, par le biais de la matière, qui n'est que de l'énergie condensée ne l'oublions pas.

 

 

 

 

 

.